Traditions irlandaises célèbres : musique, sports, folklore et plus encore

Traditions irlandaises célèbres : musique, sports, folklore et plus encore
John Graves
Tradition irlandaise : Carte de l'Irlande

L'Irlande a toujours fait les choses différemment, nous avons nos propres traditions et coutumes irlandaises qui nous distinguent des autres pays du monde. Notre langue, notre musique, nos arts, notre littérature, notre folklore, notre cuisine et nos sports sont autant de particularités irlandaises. Vous trouverez ci-dessous un guide complet de la culture et des traditions irlandaises.

La plupart des traditions irlandaises ont été influencées par la culture Angelo-Normande, écossaise et anglaise, mais c'est bien sûr la culture gaélique et celtique qui a exercé la plus grande influence sur les traditions et les coutumes irlandaises.

Influence des traditions irlandaises

Au 12e siècle, les Anglo-Normands ont envahi l'Irlande, puis aux 16e et 17e siècles, les Anglo-Irlandais et les Écossais (Écossais d'Ulster) sont arrivés en Irlande.

Aujourd'hui, de nombreuses traditions diffèrent d'une communauté à l'autre en Irlande. Les confessions chrétiennes telles que les catholiques et les protestants ont chacune leurs propres coutumes et traditions. Les traditions irlandaises diffèrent également d'un groupe ethnique à l'autre. Par exemple, la communauté des gens du voyage a ses propres coutumes et traditions irlandaises.

Étant donné que de nombreuses personnes d'origine irlandaise ont émigré dans différentes parties du monde, la tradition et la culture irlandaises ont atteint un public mondial. Des fêtes telles que la Saint-Patrick et Halloween sont célébrées dans le monde entier.

Bien qu'il existe de nombreuses traditions irlandaises uniques, certains aspects de la culture irlandaise sont partagés avec d'autres pays, notamment la Grande-Bretagne, certains pays européens anglophones ou catholiques et les nations celtiques.

Explorons quelques traditions irlandaises intéressantes et uniques. Nous aborderons les sujets suivants ci-dessous. Pourquoi ne pas passer à l'une des sections suivantes de cet article ?

    Festival traditionnel irlandais & ; célébrations

    Traditions de la Saint-Patrick

    L'une des traditions irlandaises les plus célèbres et les plus populaires est la fête du saint patron de l'Irlande, Saint-Patrick. Le 17 mars est la fête de la Saint-Patrick dans le monde entier. C'est l'une des figures les plus célèbres de l'histoire de l'Irlande.

    Voir également: Les origines de l'arbre de vie celtique

    Patrick n'était pas vraiment irlandais, mais il est né et a grandi dans la Grande-Bretagne occupée par les Romains. À l'âge de 16 ans, il a été enlevé par des pirates irlandais et a été réduit en esclavage en Irlande.

    Six ans plus tard, il reçoit un "appel de Dieu" lui demandant de se rendre dans un port situé à plus de 160 km de là et quitte l'Irlande pour retourner au Pays de Galles.

    Cependant, Patrick est retourné en Irlande après avoir eu une vision qui l'a convaincu d'apporter le christianisme au peuple irlandais. À partir de ce moment, il est devenu une figure emblématique associée à l'Irlande.

    Traditions irlandaises : défilé de la Saint-Patrick à Belfast

    Patrick est décédé le 17 mars 461 après avoir passé sa vie à prêcher la parole du Christ. Le peuple irlandais a commencé à célébrer ce jour en sa mémoire. Par la suite, au cours du 19ème siècle, lorsque les Irlandais ont immigré en Amérique et dans d'autres parties du monde, la célébration de Saint Patrick a été apportée avec eux. A partir de ce moment, le Saint Patron de l'Irlande est devenu un symbole de la paix et de la prospérité.célébration mondiale de la culture irlandaise.

    Les traditions irlandaises associées à la Saint-Patrick comprennent le port de la couleur verte, le port d'un trèfle et une journée remplie de festivals et de défilés.

    Patrick's day, Paddy's day, ou "St. Patty's day" comme on l'appelle parfois aux États-Unis, est connu comme le jour "où tout le monde est un peu irlandais". Cela montre à quel point notre culture est populaire et accueillante ; les gens sont impatients d'y participer et de faire la fête !

    Les célébrations traditionnelles irlandaises comprennent des défilés dans chaque ville, avec des numéros de musique et de danse. Des personnalités publiques sont présentes et les chars des défilés représentent souvent des parodies ou des sujets pertinents de l'année précédente.

    La Saint-Patrick n'est pas le seul jour où les Irlandais honorent le saint patron. Le dernier dimanche de juillet, il est courant que les Irlandais se rendent en pèlerinage à Croagh Patrick, dans le comté de Mayo. Les gens grimpent au sommet de la montagne - parfois pieds nus - et assistent à la messe dans l'église qui s'y trouve.

    Croagh Patrick, ou le "reek" comme on l'appelle communément, a été nommé d'après le saint qui a passé 40 jours et 40 nuits à jeûner au sommet de la montagne.

    Mardi gras ou mardi des crêpes :

    Autrefois, la majorité des Irlandais étaient des catholiques pratiquants et le mardi gras marquait le début du carême, c'est-à-dire les 40 jours et 40 nuits pendant lesquels Jésus a jeûné dans le désert avant les célébrations de Pâques.

    Les familles festoyaient le mardi gras en utilisant tous les ingrédients qui ne se conservaient pas pendant 40 jours, tels que les œufs, le sucre, le lait, le sel, la farine et le beurre.

    Les crêpes sont devenues populaires parce qu'elles contiennent tous les ingrédients qui se gâtent, mais aussi parce qu'elles peuvent être facilement modifiées pour accommoder des ingrédients supplémentaires ou manquants et qu'elles sont rapides à préparer.

    Aujourd'hui, la majorité des Irlandais ne jeûnent pas pendant le carême, mais ils peuvent renoncer à un aliment en particulier. Néanmoins, le mardi des crêpes est immensément populaire et est souvent célébré dans les écoles et à la maison, marquant le début du compte à rebours jusqu'à Pâques.

    Traditions d'Halloween

    Pour ceux qui l'ignorent, la fête populaire d'Halloween trouve son origine dans la fête païenne celtique appelée "Samhain" (fin de l'été) qui se déroulait dans l'Irlande celtique.

    Il y a plus de mille ans, les ancêtres des Irlandais célébraient le début de l'hiver par la fête de Samhain, le 31 octobre. Ils pensaient que c'était le meilleur moment pour établir un lien entre notre monde et le monde des esprits, permettant ainsi aux morts de revenir en Irlande cette nuit-là.

    Beaucoup de nos traditions d'Halloween, comme les déguisements et les citrouilles illuminées, viennent de cette fête celtique irlandaise. Pendant la fête de Samhain, les gens se déguisaient en animaux pour se protéger des mauvais esprits. Ils allumaient également des feux pour guider les bons esprits pendant Samhain. Les gens sculptaient des visages effrayants sur des navets et les laissaient sur leurs portes pour éloigner les mauvais esprits.

    Traditions irlandaises : Halloween à Derry / Londonderry

    Les coutumes traditionnelles d'Halloween en Irlande sont les suivantes : les enfants déguisés vont de porte en porte à la chasse aux bonbons.

    Nombre de ces traditions irlandaises se retrouvent encore aujourd'hui dans la célébration d'Halloween. Lorsque les Irlandais ont émigré en Amérique, ils ont apporté avec eux les festivités d'Halloween. Les navets étant difficiles à trouver en Amérique, les gens ont commencé à découper des citrouilles à la place.

    Halloween est devenue une grande fête avec des défilés et des événements organisés dans le monde entier, tout comme la Saint-Patrick. Vous pouvez remercier les Irlandais celtiques pour cela !

    Traditions de la Sainte-Brigide

    Saint Patrick n'est pas le seul saint patron de l'Irlande. Saint Colmcille est un autre saint dont la fête est fixée au 9 juin. Sainte Brigide de Kildare a également sa part de folklore et de célébrations uniques.

    Elle est célébrée le même jour que la fête païenne celtique d'Imbolc, qui célébrait la déesse païenne Brigit et marquait la moitié du chemin entre l'hiver et l'équinoxe de printemps.)

    Le jour de la Sainte Brigide, il est de coutume de fabriquer une croix avec des joncs et de l'apporter à la messe pour la faire bénir. La croix est ensuite placée au-dessus de l'entrée de votre maison, pour aider à garder tout le monde en bonne santé. La croix de l'année précédente est ensuite déplacée dans un hangar ou une ferme pour bénir la ferme. Les traditions irlandaises de ce type sont encore présentes dans de nombreuses maisons aujourd'hui.

    La légende raconte que lorsque la demande de construction d'un monastère dans un champ a été rejetée, Sainte Brigitte a demandé autant de terrain que sa petite cape pouvait en couvrir.

    Le roi, déconcerté, l'autorisa à jeter son manteau sur le terrain de son choix. Brigid et ses sœurs prièrent Dieu pour obtenir un miracle et lorsque Brigid jeta son manteau, celui-ci commença à s'étendre dans toutes les directions. Le roi, qui avait été témoin de ce phénomène, comprit que Brigid était vraiment bénie et se convertit au christianisme, aidant Brigid dans sa mission de construction du monastère.

    Sainte Brigitte présente des similitudes avec l'ancienne déesse de la tribu mythologique des Tuatha de Danann, connue sous le nom de "Brigit". Brigit était la déesse du feu et de la lumière, connue pour sa générosité. Elle faisait partie des Tuatha de Danann, la race des divinités surnaturelles d'Irlande. Dans la mythologie celtique, la sainte et la déesse sont la même personne. Vous pouvez en savoir plus sur Sainte Brigid et sur les Tuatha de Danann.lien avec les Tuatha De Danann ici.

    Traditions irlandaises de Noël

    En Irlande, Noël est une fête très importante, qui s'étend généralement de la veille de Noël (24 décembre) à la fête de l'Épiphanie (6 janvier) et s'accompagne de nombreuses traditions irlandaises. Les Irlandais ont leurs propres traditions et coutumes lorsqu'il s'agit de célébrer Noël.

    Il existe une vieille tradition dans les maisons irlandaises à Noël, qui consiste à placer une grande bougie épaisse sur le rebord des fenêtres après le coucher du soleil la veille de Noël. La bougie restait allumée toute la nuit comme symbole de bienvenue pour Marie et Joseph. Il existe encore des personnes en Irlande qui pratiquent cette tradition.

    Dans la langue irlandaise, Noël est appelé "Nollaig" et le Père Noël est appelé "San Nioclás". Comme dans la plupart des pays, les enfants irlandais s'endorment la veille de Noël et espèrent se réveiller le matin avec des cadeaux laissés par le Père Noël.

    De la nourriture est laissée à la disposition du Père Noël, allant du lait et des biscuits à la Guinness et aux mince pies, et même au whisky pour le réchauffer avant le long voyage qui l'attend !

    Traditionnellement, les gens assistaient à la messe la veille de Noël et, aujourd'hui encore, la messe de minuit est une manière populaire de célébrer le jour de Noël avec sa famille et ses amis.

    Traditions irlandaises : Aimeriez-vous visiter Dublin pendant Noël ?

    Traditions de Noël en Irlande suite

    En Irlande, le lendemain de Noël est appelé St. Stephens Day, également connu sous le nom de Boxing Day dans certaines régions du Royaume-Uni. Ce jour est dédié à Saint Stephen, le premier martyr chrétien. Cependant, la célébration irlandaise n'a pas grand-chose à voir avec lui.

    Historiquement, il s'agissait d'un jour où le rouge-gorge (représentant la nouvelle année) tuait le roitelet (représentant l'ancienne année), ce qui renvoie à l'ancienne mythologie celtique qui se souvient du jour suivant Noël.

    Dans l'Irlande moderne, c'est une journée que la plupart des gens passent avec leurs amis et leur famille. Ce jour-là, plusieurs courses hippiques ont lieu en Irlande.

    L'une des traditions populaires consistant à entourer sa porte d'un anneau de houx est née en Irlande. Le houx était une plante qui fleurissait au moment de Noël en Irlande et qui était donnée à la population pauvre pour décorer ses maisons.

    Traditions de Noël en Irlande : le château de Dublin à Noël

    Parmi les autres traditions irlandaises de Noël figure la mise en place de décorations festives, qui sont généralement enlevées le 6 janvier. Il est considéré comme portant malheur d'enlever les décorations avant cette date. gaeltacht

    Le 6 janvier est également connu sous le nom de Nollaig na mBan, qui se traduit par "Noël des femmes" en anglais, et qui était traditionnellement un jour où les mères et les épouses pouvaient se reposer et s'amuser après avoir passé la saison de Noël à cuisiner et à recevoir des invités. Ce jour-là, les femmes allaient même boire un verre au pub avec des amis pendant que le reste de la famille préparait le dîner.

    Une tradition qui a gagné en popularité ces dernières années est la baignade du jour de Noël. Traditionnellement pratiquée par les habitants du bord de mer, les gens de tout le pays aiment maintenant commencer leur matinée de Noël en sautant dans la mer glaciale d'Irlande.

    Les 12 pubs de Noël sont une autre tradition plus récente en Irlande. En référence à l'ancien chant des "12 jours de Noël", les 12 pubs sont une journée au cours de laquelle un groupe de personnes se rend dans 12 pubs différents et boit un verre dans chacun d'entre eux.

    En Irlande, il existe de nombreux petits pubs dans les villages et les villes, de sorte que les 12 pubs peuvent être parcourus à pied. C'est une façon agréable de soutenir tous les pubs locaux de votre région et vous êtes assuré de rencontrer de vieux amis et des personnes aimées lors de leur propre course des 12 pubs. Cependant, il est souvent difficile de la terminer !

    Tradition irlandaise de Noël : découverte d'un marché de Noël à Belfast

    Jour de l'apocalypse

    Les Irlandais consacrent une journée entière à James Joyce, considéré comme l'un des plus célèbres maîtres de la littérature irlandaise. Le Bloomsday a lieu le 16 juin, en référence à l'un des romans de Joyce, "Ulysse". Le Bloomsday a été célébré pour la première fois en Irlande en 1954.

    À Dublin, d'où James Joyce était originaire, de nombreux événements ont lieu avant et le jour du Bloomsday au James Joyce Centre.

    4 Fêtes saisonnières gaéliques :

    Comme indiqué précédemment, Imbolc est l'une des quatre fêtes saisonnières de l'Irlande préchrétienne. Ces traditions folkloriques irlandaises ont survécu à l'arrivée du christianisme et sont toujours présentes sous une forme ou une autre.

    Imbolc se situe à mi-chemin entre l'hiver et l'équinoxe de printemps. L'équinoxe de printemps marque le début du printemps en Irlande.

    La fête suivante était Bealtaine ; c'est ainsi que s'appelle le mois de mai en gaélique et il marque le début de l'été. Des feux de joie étaient allumés pour célébrer l'espoir d'une bonne récolte.

    Lughnasa, qui célèbre le début de la saison des récoltes, porte le nom du dieu païen Lugh ; des feux de joie étaient également allumés à cette occasion. Lughnasa est connu comme le mois d'août en irlandais.

    La dernière fête païenne est Samhain, célébrée à la fin du mois d'octobre. Le mois d'octobre est appelé Samhain en gaélique. Samhain marque la fin d'une année celtique et le début de la suivante, lorsque l'été passe à l'automne et à l'hiver.

    L'Halloween moderne serait dérivée de Samhain ; par exemple, se déguiser et sculpter des visages sur des navets (au lieu de citrouilles) sont des traditions de Samhain qui remontent à des centaines d'années. Il est fascinant de penser que ces anciens rituels irlandais sont devenus si courants à l'échelle internationale.

    Les Celtes croyaient que le voile entre le monde des esprits et le nôtre s'effaçait pendant Samhain et se déguisaient donc en esprits pour se protéger des entités d'un autre monde. Cette tradition s'est perpétuée pendant de nombreux siècles lorsque les Irlandais ont émigré à l'étranger. Ils ont apporté ces coutumes avec eux, créant ainsi ce qui est aujourd'hui connu sous le nom d'Halloween dans le monde entier.

    Musique et danse traditionnelles irlandaises

    Traditions irlandaises - Musique

    La musique traditionnelle irlandaise est la forme de musique la plus populaire en provenance d'Irlande. La musique a toujours joué un rôle important dans la vie irlandaise. Dans les siècles passés, lorsque l'électricité n'existait pas, la musique et les contes constituaient la principale forme de divertissement.

    Traditions irlandaises : chanson irlandaise de Connor O'Malley

    Les gens se réunissaient dans les pubs pour écouter des histoires et écouter la musique des musiciens locaux. Bien sûr, les gens dansaient aussi, d'où les traditions de la danse irlandaise. Pendant des siècles, la tradition populaire irlandaise de la musique a été une partie vitale de la vie.

    Si vous vous rendez un jour en Irlande, vous constaterez que dans de nombreux pubs, on joue encore de la musique traditionnelle. Ces sessions musicales comprennent généralement une variété de musiciens qualifiés qui jouent des chansons folkloriques sur des instruments tels que le violon, les sifflets, les flûtes et d'autres instruments irlandais traditionnels. Le style de musique joué est reconnu dans le monde entier comme étant typiquement irlandais.

    Découvrez ci-dessous la vidéo de l'Ulster Fleadh, un festival qui célèbre la musique, les chants et les danses traditionnels irlandais.

    Traditions irlandaises : Ulster Fleadh

    Les principaux instruments associés à la musique traditionnelle irlandaise sont les suivants :

    Le Bodhrán : Le Bodhrán est un simple tambour à main utilisé comme instrument de percussion. Il est considéré comme le battement de cœur de la musique traditionnelle et produit un son puissant. L'utilisateur place sa main à l'intérieur du tambour et frappe l'autre côté à l'aide d'une petite baguette.

    Le Bodhran est traditionnellement fabriqué à partir d'un cadre en bois et d'une peau de chèvre pour la tête du tambour, mais il existe aujourd'hui des options synthétiques.

    Le Bodhrán est toujours joué verticalement, reposant sur les genoux du musicien, qui place sa main "libre" sur différentes parties de l'intérieur du tambour pour contrôler la hauteur et le timbre.

    La harpe celtique Le violoncelle : L'un des instruments les plus emblématiques de la musique irlandaise, qui figure même sur le drapeau national de l'Irlande, est un instrument à cordes métalliques dont la maîtrise requiert une grande habileté et beaucoup d'entraînement.

    La harpe celtique - La tradition irlandaise

    Violon : Le violon irlandais est un instrument traditionnel irlandais essentiel qui ressemble beaucoup au violon, mais qui offre un style de jeu et un son uniques qui le distinguent. Dans la musique traditionnelle irlandaise, le violon est généralement entendu au-dessus de tous les autres instruments.

    Sifflet en fer-blanc : Le Tin-whistle ou "feadóg", comme on l'appelle en irlandais, est un petit instrument à vent au son aigu. L'utilisateur souffle dans le sifflet par le haut et peut jouer des notes en couvrant différentes combinaisons des 6 trous du sifflet. Il y a également un Sifflet bas qui est plus grand et joue un son plus grave.

    Autres instruments irlandais notables :

    L'accordéon , Flûte irlandaise , Concertina et Cornemuses Uileann Tous ces instruments sont utilisés par les musiciens irlandais en combinaison avec des instruments plus courants tels que les guitares et les pianos, pour créer des chansons à la fois modernes et typiquement irlandaises.

    Musique traditionnelle irlandaise - Jouée dans un pub

    Traditions irlandaises - Danse

    L'une des traditions irlandaises les plus célèbres est connue sous le nom de "danse irlandaise". Il s'agit d'un phénomène non seulement en Irlande, mais dans le monde entier. La danse irlandaise est une variété de danses traditionnelles qui se compose d'enchaînements en solo et en groupe.

    La danse irlandaise est un élément essentiel de la culture et du patrimoine irlandais et, au cours des dernières décennies, la tradition a gagné en popularité auprès des jeunes générations. Ce renouveau peut être attribué au succès de Riverdance.

    Riverdance a été présenté pour la première fois lors du concours de l'Eurovision de 1994, retransmis à plus de 300 millions de téléspectateurs dans le monde entier. Anúna a chanté avec "The Lord of the Dance" Michael Flatley et Jean Butler, menant la révolution de la danse irlandaise.

    Riverdance a créé une toute nouvelle version de la danse traditionnelle irlandaise, en mettant l'accent sur l'émotion et la narration.

    Il est impossible de rendre justice à ce spectacle avec des mots, alors n'oubliez pas de regarder le spectacle original ci-dessous. Riverdance est devenu un classique instantané dans le monde entier et est toujours joué à ce jour. Consultez leur site Web officiel ici pour savoir où vous pouvez voir le spectacle par vous-même !

    Tradition irlandaise : la danse de la rivière

    Le saviez-vous ? L'Irlande est le seul pays à avoir organisé l'Eurovision trois fois de suite, de 1993 à 1995. L'Irlande a remporté le concours le plus grand nombre de fois, avec 7 victoires au total, ce qui témoigne de notre amour pour la musique et la danse !

    Cependant, la danse irlandaise existait bien avant Riverdance. Pour de nombreux Irlandais, la danse irlandaise était une activité amusante lorsqu'ils étaient enfants et ils ont continué à l'apprécier à l'âge adulte. La danse irlandaise a toujours été un élément important des événements sur le thème de l'Irlande, comme la fête de la Saint-Patrick.

    Ce qui rend la danse irlandaise si spéciale, c'est qu'elle est complètement différente de la danse moderne - elle a sa propre forme de danse unique qui captive les gens depuis des décennies. Aujourd'hui encore, jeunes et vieux pratiquent les différents pas des routines de danse irlandaise. Ces routines de danse comprennent les jigs, les reels, les ceilis et le step dancing.

    De nombreuses personnes âgées se souviennent avoir rencontré leur futur mari ou leur future femme dans une salle de danse ; il était donc important de connaître quelques pas de danse !

    Pour en savoir plus sur les traditions de la danse irlandaise, cliquez ici.

    Vêtements traditionnels irlandais

    Les vêtements traditionnels irlandais ont toujours été axés sur la durabilité et la fonctionnalité ; ils sont bien faits et durent longtemps.

    Châle Galway

    Le premier sur notre liste de vêtements traditionnels irlandais est le châle de Galway. Traditionnellement porté par les femmes pendant les mois d'hiver, le châle était chaud et fonctionnel. Lorsqu'il a été introduit pour la première fois, il était considéré comme le "costume du dimanche" et les futures mariées le recevaient souvent lors de leur mariage.

    De nombreuses femmes âgées ont continué à porter le châle jusqu'au XXe siècle, mais il est rare de le voir aujourd'hui.

    Si vous souhaitez en savoir plus sur Galway, consultez nos articles sur l'histoire de Galway et sur les 25 meilleurs pubs de la ville de Galway.

    Chanson traditionnelle irlandaise : Le châle de Galway

    Pull Aran :

    Les îles d'Aran se trouvent le long de la Wild Atlantic Way, dans le comté de Galway, et sont le berceau du célèbre pull-over d'Aran. Ces pulls mondialement connus, fabriqués en laine de mouton, sont confortables et imperméables - ce qui est essentiel pour le climat irlandais ! Portés à l'origine par les pêcheurs et les agriculteurs des îles d'Aran pour rester au sec lorsqu'ils bravaient les éléments, ces pulls sont à la fois fonctionnels et à la mode ; c'est un classique indémodable et un élément de base pour de nombreuses personnes.armoires.

    Bague Claddagh :

    La bague Claddagh représente deux mains serrant un cœur surmonté d'une couronne. Le cœur symbolise l'amour, les mains l'amitié et la couronne la loyauté. La bague est utilisée pour les fiançailles en Irlande depuis des siècles en raison de ce qu'elle symbolise. La bague est portée aussi bien par les hommes que par les femmes. La façon dont la bague est portée peut indiquer si une personne est célibataire, dans une relation, mariée ou non.engagés.

    Voir ce message sur Instagram

    A post shared by Claddagh Jewellers (@claddagh.jewellers)

    Originaire de la ville balnéaire de Claddagh, à Galway, Richard Joyce aurait conçu la bague de Claddagh après avoir été capturé et vendu comme esclave à un orfèvre. Lorsqu'il a été libéré, il est rentré en Irlande avec la toute première bague de Claddagh, qu'il a justement offerte à sa future épouse.

    Nous vous proposons un article complet sur la bague de Claddagh, ou pourquoi ne pas en apprendre davantage sur les étonnants bijoux celtiques dans notre article sur l'histoire de l'art.

    Flat Cap / Paddy Cap :

    Originaire d'Irlande et du Royaume-Uni, la casquette plate porte de nombreux noms différents : "Bunnet" en Écosse, "Dai cap" au Pays de Galles et "Paddy" en Irlande.

    Ces casquettes sont portées depuis des siècles et ont récemment refait surface en tant que pièce de mode, grâce au succès massif de "Peaky Blinder". Le feuilleton policier de la BBC se déroule au début du XXe siècle et les casquettes plates sont une pièce emblématique de la garde-robe du clan Shelby.

    L'acteur irlandais Cillian Murphy a joué le rôle du brillant Tommy Shelby et tout, de sa coupe de cheveux à sa casquette Paddy, est devenu à la mode.

    Vous verrez probablement les hommes irlandais porter ce chapeau lors d'occasions spéciales ou de courses de chevaux ; ce n'est pas vraiment un chapeau de tous les jours, bien que certains fermiers le portent encore.

    Voir ce message sur Instagram

    Un post partagé par Peaky Blinders (@peakyblindersofficial)

    Cuisine traditionnelle irlandaise

    L'une de nos traditions irlandaises préférées est l'incroyable nourriture unique qui vient d'Irlande. Si vous prévoyez de visiter l'Irlande prochainement, ne manquez pas de goûter à certains de ces plats traditionnels irlandais.

    En Irlande, de nombreux plats ont été préparés avec des ingrédients rares. Ils ne sont pas sophistiqués, mais ils nous rappellent la maison et constituent des repas copieux et rassasiants.

    Ragoût irlandais

    Il s'agit de l'un des plats irlandais classiques les plus appréciés, considéré comme le plat national de l'Irlande. Il est également très populaire de manger du ragoût irlandais le jour de la Saint-Patrick. Les ingrédients les plus courants du ragoût sont l'agneau, le mouton, les pommes de terre, les carottes, les navets et les oignons.

    Lorsque les Irlandais ont commencé à immigrer en Amérique, ils ont apporté avec eux leurs traditions culinaires. Celles-ci ont commencé à s'adapter et à évoluer au fil du temps pour inclure des produits locaux. Vous constaterez que de nombreux endroits en Irlande conservent le style traditionnel du ragoût, à essayer absolument la prochaine fois que vous irez dans un pub ou un restaurant.

    Le ragoût irlandais est un plat qui réchauffe et qui est encore plus délicieux lorsqu'il est agrémenté de romarin et de thym.

    Ragoût traditionnel irlandais

    Pain de soude traditionnel irlandais

    Une autre tradition culinaire irlandaise très appréciée est le pain de soude irlandais. Le pain de soude est un classique simple et presque toutes les familles irlandaises ont leur propre recette.

    L'histoire de la fabrication du pain de soude a commencé par des raisons pratiques. Les premières personnes à utiliser le pain de soude étaient les Amérindiens, mais ce sont les Irlandais qui ont acquis une réputation mondiale pour leur pain.

    Le pain de soude irlandais a été créé à la fin des années 1830, lorsque le premier procédé de fabrication du bicarbonate de soude a été introduit au Royaume-Uni. L'Irlande connaissait alors des difficultés financières et avait peu accès aux ingrédients ; le pain de soude était considéré comme une nécessité, car il n'était pas nécessaire d'utiliser des ingrédients coûteux pour le fabriquer.

    Pour fabriquer le pain à la soude, on préfère la farine de blé tendre et le climat irlandais est considéré comme l'un des seuls endroits propices à la culture de ce type de blé.

    Dès lors, le soda bread est devenu une recette irlandaise parfaite que les familles pouvaient préparer à la maison, car il s'agissait d'un plat simple et rassasiant. De nombreux foyers de la classe inférieure faisaient cuire le pain dans des marmites en fer ou sur des grilles à feu ouvert. C'est ainsi que le pain a acquis sa texture caractéristique : une croûte dure et une légère acidité qui lui valent aujourd'hui sa renommée.

    Voir également: Statistiques touristiques de Londres : des faits étonnants à connaître sur la ville la plus verte d'Europe !

    C'est l'une des traditions irlandaises qui ne disparaîtra jamais : le pain de soude fait partie de la vie de toutes les familles irlandaises. Manger ce pain rend de nombreuses personnes nostalgiques, car c'était un élément essentiel de la vie irlandaise pendant l'enfance.

    Traditions irlandaises Aliments : pain de soude

    Petit-déjeuner irlandais complet

    Il est indéniable que les Irlandais aiment leur nourriture ; dans le monde entier, de nombreuses personnes ont l'habitude de prendre des plats préparés pour le petit-déjeuner. Mais une longue tradition irlandaise veut que l'on prenne un petit-déjeuner frit (simplement appelé "Fry"). C'est un repas qui vous rassasie et vous donne de l'énergie pour la journée à venir.

    Le petit-déjeuner irlandais traditionnel se compose d'une variété de viandes : bacon (appelé rashers), saucisses, pudding, œufs, fèves au lard, pommes de terre rissolées, champignons et tomates frites. Vous pouvez même faire frire quelques spud (pommes de terre) si vous vous sentez l'âme d'un aventurier ! Le petit-déjeuner copieux est également servi avec du pain de soda irlandais fait maison ou du pain de pommes de terre (également appelé boxty) et une bonne tasse de thé ou un verre de jus d'orange frais.

    À l'origine, il s'agissait d'une tradition visant à préparer les gens à une journée de travail à la ferme. De nombreuses personnes passaient des heures à travailler avant de rentrer pour le déjeuner ou le dîner, mais dans le monde moderne d'aujourd'hui, il n'est pas possible d'avoir une matinée de travail complète car les gens doivent se déplacer pour aller travailler, en particulier dans les zones rurales.

    Les gens sont de plus en plus soucieux de leur santé et souhaitent éviter de manger régulièrement de grandes quantités d'aliments frits.

    Toutefois, la tradition du petit-déjeuner irlandais complet est un plat de base dans de nombreux foyers irlandais. Il est généralement préparé le samedi ou le dimanche matin, lorsque les gens ont le temps de le préparer et de le savourer. C'est également un repas que l'on peut prendre pour le dîner du soir, ce que beaucoup d'Irlandais apprécient.

    Traditions irlandaises Nourriture : Aimeriez-vous goûter à un petit-déjeuner irlandais complet ?

    Le petit pain du petit déjeuner

    Essentiellement un petit-déjeuner irlandais complet roulé dans une baguette avec du beurre et du ketchup, le breakfast roll est une icône de l'Irlande moderne. Comme les carrières de nos populations se sont diversifiées et que l'Irlande n'est plus essentiellement un pays agricole, les personnes qui travaillent en dehors de la maison n'ont généralement pas le temps de cuisiner un petit-déjeuner frit.

    Le breakfast roll est un plat très populaire dans les magasins irlandais et les charcuteries. Il se compose de saucisses, de rashers, de pudding, d'œufs, de pommes de terre rissolées et de tomates ou de champignons. Le chicken fillet roll est également très populaire. Il contient un filet de poulet pané, de la laitue et du fromage dans une baguette de pain.

    Il est impossible de nier que nous ne sommes pas capables de nous adapter lorsqu'il s'agit de choses importantes !

    Pâté chinois

    Le pâté chinois est un plat de base de tout dîner irlandais. La garniture est riche en agneau, en légumes et en sauce, et est recouverte, bien sûr, de purée de pommes de terre. Ce plat est considéré comme un aliment réconfortant que les Irlandais adorent, en particulier pendant les mois d'hiver froids et sombres.

    Le pâté chinois a été introduit pour la première fois par des ménagères à la fin des années 1700 et au début des années 1800, qui cherchaient des moyens d'incorporer les restes dans leurs repas. Bien qu'il ait été créé à partir de restes, il est rapidement devenu un plat irlandais délicieux et très apprécié.

    Au fil du temps, les Irlandais ont aimé donner leur propre tournure à ce plat en y ajoutant différents assaisonnements et légumes. Chacun fait sa propre version de la purée de pommes de terre, de sorte que, selon l'endroit où vous la mangez, la dégustation de la tarte peut être une expérience très variée. Pour de nombreux Irlandais, même les meilleurs chefs du monde ne pourraient pas améliorer la recette avec laquelle ils ont grandi !

    Vous trouverez du shepherds pie dans la plupart des pubs irlandais et vous serez sûr de remarquer des goûts différents selon la région d'Irlande où vous vous trouvez.

    Traditions alimentaires irlandaises : Shepard's Pie

    Boxty

    Le Boxty, également connu sous le nom de gâteau de pommes de terre ou de pain de pommes de terre, est un mélange de purée de pommes de terre, de farine salée et de beurre qui est frit dans une pâte ressemblant à une crêpe.

    Bacon et chou

    Le bacon et le chou sont bouillis ensemble dans une marmite et généralement accompagnés de pommes de terre, de navets et de carottes bouillis ainsi que d'une sauce au persil.

    C'est un autre plat simple, mais il est copieux et sert à l'origine de repas nutritif pour les fermiers travaillant de longues journées dans les champs. Une fois de plus, de nombreux Irlandais ont la nostalgie de ce plat qu'ils ont mangé dans leur enfance.

    Le bacon et le navet, ou le corned-beef et le chou sont des variantes populaires, ce dernier étant en fait plus populaire aux États-Unis qu'en Irlande.

    Traditions alimentaires irlandaises - Bacon et chou

    Baírín Breac ou Barmbrack :

    Gâteau de pain mélangé à des fruits et des épices, le "Brack", comme on l'appelle familièrement, est souvent dégusté avec une tasse de thé. Il est consommé tout au long de l'année, mais il a sa propre tradition pour Halloween.

    Traditionnellement, à Halloween, une bague est placée dans le brack, et celui qui reçoit la tranche contenant la bague est censé être le prochain à se marier. Parfois, une pièce de monnaie est également placée à l'intérieur, et l'heureux bénéficiaire est censé devenir riche au cours de l'année suivante !

    Cette tradition est toujours populaire aujourd'hui, puisque vous trouverez du brack dans presque toutes les maisons que vous visiterez à l'occasion d'Halloween.

    Traditions irlandaises Nourriture : Barmbrack

    Fruits de mer :

    Le long de la Wild Atlantic Way, les villes côtières regorgent de plats à emporter et de restaurants de fruits de mer qui proposent les classiques tels que le fish and chips et la chaudrée de fruits de mer.

    Sports traditionnels irlandais

    Le sport est un passe-temps populaire en Irlande et, bien que nous pratiquions les sports internationaux que sont le football, le rugby et le basket-ball, nous avons nos propres sports qui sont uniques à l'Irlande. Ces traditions sportives irlandaises existent depuis des siècles et constituent encore aujourd'hui une part importante de la vie en Irlande.

    Ces sports propres aux Irlandais comprennent les jeux gaéliques qui se composent de Gaelic &, de football féminin, de Hurling, de Camogie, de Rounders et de Handball. D'un point de vue statistique, on estime qu'à chaque fois que les Irlandais se rendent à un événement sportif, un sur deux assiste à un match de la GAA.

    C'est assez étonnant si l'on considère que les deux sports n'ont qu'un statut d'amateur, mais les sports de la GAA ont des équipes dans chaque petit village. Les enfants sont élevés en jouant le match à partir de 5 ans, et la plupart continuent à jouer jusqu'à la fin de la vingtaine. Il y a aussi des équipes pour les plus de 40 ans et les plus de 50 ans afin d'encourager les gens à rester en forme.

    Le statut d'amateur témoigne de la passion des joueurs et des supporters. Ce sport joue un rôle important dans notre culture, que ce soit au niveau international, avec des clubs présents dans le monde entier, ou au niveau local, avec un club de la GAA qui fait souvent partie intégrante de la plus petite des communautés irlandaises. Les week-ends sont consacrés à regarder son club jouer et les équipes inter-comtés suscitent une grande fierté.dans tout le pays.

    Le stade national, Croke Park, attire plus de 60 000 personnes lors des finales de hurling ou de jeux gaéliques, ce qui montre à quel point les Irlandais sont fiers de leurs propres sports et de regarder leurs compatriotes jouer. Les jeux organisés par la GAA (Gaelic Athletic Association) constituent l'une des communautés les plus fortes d'Irlande.

    Football gaélique & ; Football féminin

    Tradition irlandaise : match de football gaélique.

    Le football gaélique en Irlande est souvent appelé simplement "gaélique" et consiste en une équipe de 15 hommes jouant contre une autre équipe sur un terrain en herbe. La particularité de ce sport irlandais est que vous pouvez utiliser vos mains aussi bien que vos pieds pour déplacer le ballon. C'est l'une des activités traditionnelles les plus populaires en Irlande aujourd'hui.

    Le football gaélique est un jeu irlandais d'invasion de terrain. Les sports d'invasion de terrain sont des jeux dans lesquels chaque équipe essaie d'envahir le territoire de l'adversaire et de marquer un but. Ce sont des jeux rapides, avec de multiples stratégies telles que la défense, le maintien de la possession du ballon, la progression vers une position de marquage et le travail d'équipe, qui sont utilisées à tout moment.

    Le football gaélique présente de nombreuses caractéristiques qui lui permettent de se distinguer des autres jeux d'invasion du terrain tels que le football, le football américain, le basket-ball, etc.

    Le ballon rond peut être botté, attrapé dans les mains, passé à la main et frappé. La seule chose que les joueurs ne peuvent pas faire est de courir avec le ballon dans les mains pendant plus de quatre pas.

    Tradition irlandaise : football gaélique, communément produit par O'Neill's Sportswear

    Un point est marqué lorsque le ballon est botté ou frappé au-dessus de la barre transversale et entre les poteaux de but. Un but vaut 3 points et se produit lorsqu'un joueur envoie le ballon dans le filet.

    Tous les quatre pas, le ballon doit être rebondi ou joué en solo, en laissant tomber le ballon sur son pied et en le renvoyant dans ses propres mains. Il n'est pas possible de rebondir deux fois de suite, et le contact épaule contre épaule est autorisé.

    Le football féminin est très similaire au football gaélique, les deux se jouant sur le même terrain, avec le même équipement et selon les mêmes règles générales de base. Un changement notable dans le football féminin est que les joueurs peuvent ramasser le ballon directement au sol, ce qui est considéré comme une faute dans le football gaélique ; les joueurs masculins doivent décoller le ballon du sol avec leur pied avant de l'attraper dans les mains.

    Regardez la vidéo ci-dessous pour voir le sport en action, ou consultez le site officiel de la GAA pour plus d'informations sur la façon de s'impliquer ! Ou pourquoi ne pas jeter un coup d'œil aux maillots du comté sur le site officiel d'O'Neills.

    Tradition irlandaise : les règles du football gaélique

    Hurling & ; Camogie

    Tradition irlandaise : Hurley et Sliotar

    Un autre jeu de la GAA est le Hurling, qui est largement considéré comme un sport irlandais traditionnel très habile. Le Hurling remonte à des milliers d'années et a souvent figuré dans les légendes irlandaises, comme l'histoire de Setanta.

    La façon de pratiquer ce sport, y compris le nombre de joueurs, le marquage des points et les règles, est très similaire à celle du football gaélique, à la différence près qu'il se joue avec des bâtons appelés "Hurley" ou "Camán" en irlandais et une petite balle en cuir ou "sliotar".

    Tradition irlandaise : le Hurling expliqué

    L'équipe est composée de 15 joueurs, jouant un jeu d'invasion de terrain, essayant de marquer un point ou un but dans le but adverse en forme de "H". Un "point" vaut un seul point pour l'équipe et se produit lorsqu'un sliotar est frappé au-dessus du poteau. Un but, valant 3 points, se produit lorsque le sliotar est frappé sous la barre et dans le filet du but.

    Le camogie est considéré comme la version féminine du hurling ; ils sont presque identiques l'un à l'autre, joués sur le même terrain et selon les mêmes règles de base. La seule différence est que les joueurs de camogie peuvent passer le sliotar à la main au-dessus de la barre pour marquer un point seulement, ils ne sont plus autorisés à passer le ballon à la main dans le but.

    Regardez les vidéos de hurling que nous avons incluses pour vous aider à mieux comprendre ce sport. Tout comme le gaélique, le but est de marquer plus de points que l'équipe adverse. De nombreux joueurs de hurling portent un casque car ce sport peut être très physique par moments.

    Tradition irlandaise : la magie du Hurling

    Tradition irlandaise : Handball & ; Rounders

    Handball GAA Le handball est un jeu rapide et très habile qui consiste à frapper une balle contre un mur. Il existe quatre codes de handball en Irlande : 40×20, One-Wall, 60×30 et Hardball. Ces codes varient en fonction de différentes exigences telles que la taille du terrain, le nombre de murs dans le terrain et le type de balle utilisé.

    GAA Rounders On pense en fait que le baseball est dérivé des rounders, car ce sport est pratiqué sur l'île d'émeraude depuis des centaines d'années et a probablement été introduit en Amérique par les premiers colons irlandais.

    Parmi les autres sports traditionnels irlandais figurent les courses de chevaux, la pêche et le golf. Le rugby et le football sont considérés comme des sports très populaires. En Irlande, le football est pratiqué à un niveau semi-professionnel, tandis que le rugby est connu comme un sport professionnel dont les joueurs évoluent aux niveaux national et international avec beaucoup de succès.

    Traditions irlandaises - L'histoire de la GAA

    La GAA est considérée comme l'une des plus grandes associations sportives amateurs au monde et joue un rôle important dans la société irlandaise. Ce sport a été fondé en 1884 dans le comté de Tipperary par un groupe d'Irlandais qui ont compris l'importance de créer une organisation nationale pour faire revivre les sports traditionnels et permettre à l'athlétisme irlandais d'être mieux perçu par les masses.

    Six mois après la première réunion de la GAA, des clubs ont commencé à se former dans toute l'Irlande et c'est à cette époque que les gens ont commencé à jouer au hurling et au football gaélique pour la première fois depuis des années. C'est avec fierté que les Irlandais ont commencé à participer aux événements de la GAA dans tout le pays.

    Depuis le début, tous les sports de la GAA sont restés des sports amateurs. Même les joueurs au plus haut niveau de la GAA ne sont pas payés pour jouer, malgré un programme d'entraînement exigeant et intense. Cependant, l'un des aspects les plus importants de la GAA est son éthique du bénévolat. Les joueurs aspirent à atteindre le niveau inter-comté pour la fierté de représenter leur famille et la paroisse de leur communauté.

    Bien sûr, ces dernières années, les parrainages ainsi que les frais de voyage et les frais généraux ont rendu l'engagement plus viable.

    L'organisation de la GAA est généralement basée sur les structures traditionnelles des paroisses et des comtés d'Irlande.

    Il met fortement l'accent sur la communauté et il existe plus de 2 000 clubs dans les 32 comtés d'Irlande. Chaque été, l'Irlande organise des championnats inter-comtés de hurling, de gaélique et de camogie qui attirent le public irlandais.

    Avec la diaspora irlandaise, les sports de la GAA ont continué à se développer dans le monde entier, les émigrants apportant leurs sports irlandais familiers dans leurs nouveaux foyers aux États-Unis, en Australie, en Europe et dans bien d'autres endroits. On estime qu'il y a plus de 400 clubs de la GAA dans le monde, ce qui est très impressionnant pour un sport amateur.

    Langue traditionnelle irlandaise

    Bien que l'anglais soit la principale langue parlée en Irlande, l'Irlande possède également sa propre langue, le gaeilge, qui, avec le gallois et le breton, compte parmi les langues vivantes les plus anciennes d'Europe.

    La langue irlandaise est enseignée dans les écoles du pays et le Gaeltacht a ses propres festivals. Le Gaeltacht est la région d'Irlande où l'irlandais est la langue principale. Si vous visitez l'Irlande, vous découvrirez la langue sur les panneaux de signalisation de la République et de certaines régions du nord de l'Irlande.

    Le gaélique est reconnu comme la langue nationale et la première langue officielle de la République d'Irlande et comme une langue minoritaire en Irlande du Nord. La langue irlandaise est également l'une des langues officielles de l'Union européenne. En réalité, la majorité des Irlandais parlent l'anglais.

    Tradition irlandaise : Le Gaeltacht

    Le gaeilge, comme nous venons de le mentionner, n'est parlé comme première langue que dans certaines régions du pays, notamment à Galway, Kerry, Cork et Donegal. Le fait d'apprendre ou non la langue irlandaise peut dépendre des traditions familiales, car elle est souvent transmise de génération en génération.

    L'irlandais est enseigné dans toutes les écoles de la République d'Irlande, mais il fait l'objet de critiques, car les étudiants passent plus de dix ans à apprendre la langue, mais la parlent rarement couramment.

    Les régions où l'irlandais est parlé en tant que langue principale sont connues sous le nom de régions Gaeltacht.

    Les instituteurs irlandais (qui enseignent aux élèves âgés de 4 à 13 ans) sont tenus de passer du temps dans le Gaeltacht pour s'assurer qu'ils maîtrisent la langue. Cela montre que nous voulons que les générations futures aient une véritable compréhension et appréciation de la langue irlandaise, même si nous parlons principalement l'anglais.

    Les régions de Gaeltacht les plus populaires sont Conamara dans le comté de Galway, Corca Dhuibne dans le comté de Kerry, Acaill dans le comté de Mayo et les nombreuses villes de Gaeltacht dans le comté de Donegal, telles que Gleann Domhain et Ard an Rátha.

    Les Gaelatchts sont également reconnus pour leur beauté naturelle et les sites patrimoniaux que l'on trouve le long de la Wild Atlantic Way, la côte ouest de l'Irlande qui a été façonnée par l'océan Atlantique et qui est une attraction touristique populaire.

    Les régions du Gaeltacht offrent de nombreuses expériences irlandaises traditionnelles, des clubs GAA aux danses irlandaises et Ceilis, en passant par la musique traditionnelle irlandaise en direct dans les pubs.

    Gaeltacht irlandais : Clifden est situé dans le Connemara, une région de Gaeltacht à Galway.

    Comment dire les expressions irlandaises courantes

    La plupart des Irlandais connaissent quelques phrases et expressions irlandaises, mais au fil du temps, le nombre de personnes qui apprennent et parlent la langue a considérablement diminué. Cependant, la langue irlandaise restera toujours un élément important des traditions et de la culture irlandaises.

    Vous trouverez ci-dessous quelques-uns des dictons et expressions irlandais les plus populaires :

    1. Is fearr Gaeilge briste, ná Béarla clíste - L'irlandais brisé vaut mieux que l'anglais intelligent".
    2. Sláinte - Cheers" (prononcé " slawn-che ") (signifie littéralement "santé")
    3. Dia Duit - Hello" (prononcé " jee-a-gwitch ) (le sens littéral est "que Dieu soit avec vous")
    4. Fáilte - "Bienvenue" (prononcé " fawl-chuh ")
    5. Est Mise .... - 'My Name is' (prononcé " mis-shah ")
    6. Conas atá tú - Comment allez-vous ? cun-iss a-taw tu ")

    Mythes et légendes irlandais Tradition

    La tradition des contes en Irlande existe depuis la nuit des temps et fournit une mythologie et des légendes parmi les plus riches de toute l'Europe occidentale. Certains de ces mythes et légendes irlandais sont devenus des personnages célèbres dans le monde entier.

    Les coutumes et les traditions irlandaises ont préservé notre amour ancestral de la narration et nous ont permis de partager les histoires qui façonnent notre mythe avec chaque nouvelle génération.

    Les vieilles traditions irlandaises ont été transmises de génération en génération par les seanchaí, ou conteurs, qui ont préservé un riche univers mythologique de bouche à oreille, avant que nous n'ayons jamais eu les moyens de les enregistrer.

    Voici quelques-uns des mythes et légendes irlandais les plus célèbres :

    Les enfants de Lir

    Les Enfants de Lir est un très vieux mythe irlandais qui remonte aux anciennes tribus d'Irlande. Il a également été considéré comme la source d'inspiration du célèbre ballet Le Lac des Cygnes. Consultez notre blog Les Enfants de Lir pour en savoir plus sur cette fascinante histoire d'amour, de jalousie et de trahison.

    Tradition irlandaise : Les enfants de Lir

    Finn Mac Cool et la Chaussée des Géants

    L'une des légendes irlandaises les plus célèbres est celle du géant mythologique connu sous le nom de Finn Mac Cool, qui apparaît dans de nombreuses histoires irlandaises. Finn Mac Cool a longtemps été lié à la "Chaussée des Géants", le long de la côte nord de l'Irlande.

    La légende irlandaise veut qu'un géant écossais appelé Benandonner ait arraché la chaussée pour ne pas avoir à combattre le féroce Finn MacCool. Pendant de nombreux siècles, la légende a donc voulu que ce soit la raison de l'existence de la Chaussée des Géants. Bien sûr, nous savons qu'il y a une explication géologique, mais les géants sont un peu plus excitants !

    Néanmoins, la vidéo ci-dessous explique comment la chaussée s'est formée géographiquement.

    Tradition irlandaise : la Chaussée des Géants

    Farfadets

    Une autre tradition irlandaise de légendes est celle des créatures mythiques connues sous le nom de Leprechaun ; elles sont devenues emblématiques et synonymes de l'Irlande dans le monde entier. Ce petit esprit espiègle est le type de fée le plus connu dont on dit qu'il vit en Irlande. Les légendes irlandaises suggèrent qu'ils aiment collecter de l'or, qu'ils stockent dans un pot et cachent à la fin d'un arc-en-ciel.

    Si vous souhaitez en savoir plus sur les liens entre l'Irlande et les fées, nous vous proposons de découvrir comment trouver des arbres à fées, les origines des fées, les types de bonnes et de mauvaises fées et bien d'autres choses encore !

    Tradition et symboles irlandais : le trèfle

    L'emblématique trèfle à trois feuilles est indéniablement devenu le symbole officieux de l'Irlande. Dans les traditions irlandaises, le trèfle a joué un rôle important dans nos cultures historiques.

    Les druides croyaient que le trèfle était une plante sacrée capable de chasser le mal. La culture celtique croyait également que trois était un nombre sacré. En outre, les chrétiens irlandais croyaient que le trèfle avait une signification particulière - ses trois feuilles représentaient la Sainte Trinité, le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

    Le trèfle à quatre feuilles est un type de trèfle considéré comme très chanceux. En effet, il s'agit d'une mutation rare du trèfle à feuilles blanches (le trèfle traditionnel que nous connaissons tous) et il est très difficile à trouver. Les chances sont estimées à plus de 1 sur 10 000 ! Si vous trouvez un trèfle à quatre feuilles, la chance de l'Irlandais est en route !

    les choses rares sont merveilleuses - Proverbes irlandais

    Le graphique ci-dessus est un proverbe irlandais (Seanfhocail) qui signifie que "les choses rares sont belles", ce qui décrit parfaitement le trèfle à quatre feuilles !

    Le trèfle est l'un des symboles irlandais les plus répandus dans le monde entier, en particulier le 17 mars (jour de la Saint-Patrick), où il est de coutume d'épingler un trèfle frais sur ses vêtements. Les gens portent des trèfles tout au long de la journée, depuis la messe de la Saint-Patrick jusqu'au défilé et aux célébrations nocturnes qui s'ensuivent.

    Fées

    Dans la mythologie du monde entier, les fées ont toujours été très présentes, mais elles ont une signification importante pour les Irlandais. Il existe en Irlande une société de fées qui existe encore aujourd'hui, mais elle est loin de ce que l'on imagine dans les contes de fées.

    On dit que les fées irlandaises peuvent prendre de nombreuses formes, mais qu'elles choisissent souvent une forme humaine. On dit que les fées sont très puissantes et belles, mais on dit que la plupart des fées irlandaises aiment apporter le malheur et la malchance aux personnes qu'elles côtoient.

    Culture des bars - Traditions irlandaises

    Une autre tradition irlandaise célèbre est la culture des pubs, qui est un aspect important de la vie de la société irlandaise, toutes cultures confondues, et qui désigne l'habitude qu'ont les Irlandais de passer fréquemment du temps dans les pubs et les bars.

    Traditionnellement en Irlande, la culture des pubs ne se limite pas à la consommation d'alcool. Les Irlandais aiment se rendre au pub pour des réunions sociales. C'est un lieu de rencontre important où les amis et la famille peuvent se réunir dans une atmosphère détendue.

    Chaque endroit que vous visitez en Irlande possède son propre pub, très apprécié des habitants de la région. Les touristes qui visitent l'Irlande apprécient les pubs traditionnels, la musique irlandaise et l'atmosphère chaleureuse qui y règne.

    Tradition irlandaise : les meilleurs bars de Belfast

    Traditions irlandaises : réflexions finales

    Il existe de nombreuses traditions et coutumes irlandaises qui sont propres à l'Irlande, mais certaines d'entre elles sont connues dans le monde entier. J'espère que vous avez apprécié ce guide des traditions irlandaises les plus célèbres et de leurs origines.

    Si vous avez des traditions irlandaises préférées, n'hésitez pas à les partager avec nous dans les commentaires ci-dessous.

    Consultez d'autres blogs qui pourraient vous intéresser :

    Traditions de mariage irlandaises




    John Graves
    John Graves
    Jeremy Cruz est un voyageur passionné, écrivain et photographe originaire de Vancouver, au Canada. Avec une profonde passion pour l'exploration de nouvelles cultures et la rencontre de personnes de tous horizons, Jeremy s'est lancé dans de nombreuses aventures à travers le monde, documentant ses expériences à travers des récits captivants et des images visuelles époustouflantes.Ayant étudié le journalisme et la photographie à la prestigieuse Université de la Colombie-Britannique, Jeremy a perfectionné ses compétences d'écrivain et de conteur, ce qui lui permet de transporter les lecteurs au cœur de chaque destination qu'il visite. Sa capacité à tisser ensemble des récits d'histoire, de culture et d'anecdotes personnelles lui a valu une clientèle fidèle sur son blog acclamé, Voyager en Irlande, en Irlande du Nord et dans le monde sous le nom de plume John Graves.L'histoire d'amour de Jeremy avec l'Irlande et l'Irlande du Nord a commencé lors d'un voyage en sac à dos en solo à travers l'île d'Émeraude, où il a été immédiatement captivé par ses paysages à couper le souffle, ses villes animées et ses habitants chaleureux. Sa profonde appréciation de la riche histoire, du folklore et de la musique de la région l'a obligé à revenir encore et encore, s'immergeant complètement dans les cultures et traditions locales.Grâce à son blog, Jeremy fournit des conseils, des recommandations et des idées inestimables aux voyageurs qui souhaitent explorer les destinations enchanteresses de l'Irlande et de l'Irlande du Nord. Qu'il s'agisse de découvrir cachéjoyaux à Galway, en suivant les traces des anciens Celtes sur la Chaussée des Géants ou en s'immergeant dans les rues animées de Dublin, l'attention méticuleuse de Jeremy aux détails garantit que ses lecteurs ont le guide de voyage ultime à leur disposition.En tant que globe-trotter chevronné, les aventures de Jeremy s'étendent bien au-delà de l'Irlande et de l'Irlande du Nord. De la traversée des rues animées de Tokyo à l'exploration des ruines antiques du Machu Picchu, il n'a ménagé aucun effort dans sa quête d'expériences remarquables à travers le monde. Son blog est une ressource précieuse pour les voyageurs en quête d'inspiration et de conseils pratiques pour leurs propres voyages, quelle que soit la destination.Jeremy Cruz, à travers sa prose engageante et son contenu visuel captivant, vous invite à le rejoindre dans un voyage transformateur à travers l'Irlande, l'Irlande du Nord et le monde. Que vous soyez un voyageur en fauteuil à la recherche d'aventures par procuration ou un explorateur chevronné à la recherche de votre prochaine destination, son blog promet d'être votre compagnon de confiance, apportant les merveilles du monde à votre porte.