La légende des Selkies

La légende des Selkies
John Graves

L'un des récits mythiques les plus remarquables des mythes et légendes irlandais et écossais est sans doute la légende des Selkies, également appelés Seal Folk, des êtres mythologiques capables de passer de la forme d'un phoque à celle d'un être humain en perdant leur peau.

La plupart des mythes concernant les selkies racontent l'histoire de femelles selkies qui ont été forcées d'avoir des relations avec des humains qui ont volé et caché leurs peaux de phoque.

Sauter en avant :

    Mystérieuse femme selkie sous l'eau

    Avant de nous plonger dans la légende des Selkies, nous devons d'abord nous poser les questions suivantes Qu'est-ce que les Selkies ? Le mythe de la Selkie est l'interprétation irlandaise et écossaise d'une créature marine légendaire, semblable aux sirènes et aux jeunes filles du cygne dans d'autres cultures. Il s'agit d'une créature qui prend la forme d'un phoque dans l'eau, mais qui est capable d'enlever sa peau de phoque sur la terre ferme et d'apparaître comme un être humain irrésistible aux yeux des habitants de la terre ferme.

    La légende des selkies dans la mythologie écossaise

    Femme Selkie regardant d'autres Selkies libres dans l'océan

    Il existe une légende célèbre dans le folklore écossais qui tourne autour d'une femme selkie et de son amant humain. Selon la légende des Selkies, un homme trouve une femelle selkie nue sur le bord de la mer, il lui vole sa peau de phoque et la contraint à devenir sa femme. Tout au long de sa captivité, la femme aspire à retourner à son véritable foyer dans la mer et regarde toujours l'océan avec nostalgie.

    Bien qu'elle semble s'installer dans sa vie humaine et qu'elle puisse même avoir des enfants avec son mari humain, dès qu'elle retrouve sa peau de selkie, elle s'enfuit immédiatement et retourne à la mer.

    L'histoire varie d'un endroit à l'autre, certains disant qu'elle découvre l'endroit où se trouve sa peau, d'autres qu'un de ses enfants la trouve par hasard. Certains disent aussi qu'elle avait déjà été mariée à un selkie. Quoi qu'il en soit, dès qu'elle obtient la peau de phoque, elle retourne à l'océan.

    Dans certaines versions de l'histoire des selkies, la selkie rend visite à sa famille humaine sur terre une fois par an, mais dans la plupart des versions du conte, elle n'est jamais revue par eux.

    Selon une version de la légende des selkies, bien que la femme selkie n'ait jamais été revue sous sa forme humaine, ses enfants voyaient parfois un grand phoque s'approcher d'eux et les saluer avec nostalgie.

    Dans la légende des Selkies, les Selkies sont-ils des mâles ou des femelles ?

    Bien que la plupart des histoires tournent autour des femmes selkies, il existe également des récits de selkies mâles dont on dit qu'ils ont de très belles formes humaines, ainsi que des pouvoirs de séduction irrésistibles pour les femmes humaines.

    Selon la légende, les selkies mâles recherchent généralement les personnes insatisfaites de leur vie, comme les femmes mariées qui attendent leur mari pêcheur. Si ces femmes souhaitent entrer en contact avec les selkies mâles, elles doivent verser sept larmes dans la mer.

    Le chiffre sept apparaît à nouveau dans la mythologie des selkies : certains disent que les selkies ne pouvaient prendre forme humaine qu'une fois tous les sept ans parce qu'ils sont des corps qui abritent des âmes condamnées. Certains pensent aussi qu'ils sont soit des humains qui ont commis des péchés, soit des anges déchus.

    Créatures similaires dans la mythologie

    Sirène

    Une grande différence entre les selkies et les sirènes est que lorsque les selkies sortent de l'eau, elles perdent leur peau de phoque et deviennent entièrement humaines, contrairement aux sirènes traditionnelles qui transforment leur queue de phoque en jambes humaines.

    Les selkies ont une personnalité beaucoup plus douce que leurs homologues sirènes ou sirènes. Bien que de nombreux contes entourant les selkies les présentent comme des proies, des selkies femelles capturées par des hommes contre leur volonté, ou des prédateurs, des selkies mâles qui attirent les femmes solitaires vers la mer, il existe également des histoires de selkies et d'humains qui s'aimaient, souvent le selkie sacrifiait sa forme humaine pour retourner à la mer pour...Les histoires sur les selkies diffèrent radicalement en ce qui concerne les relations entre les selkies et les humains.

    La représentation des sirènes a considérablement évolué dans les médias et la mythologie, passant de belles créatures ressemblant à des sirènes avec des traits humains distincts à des hybrides poissons-humains. Leurs motivations peuvent être malveillantes, en essayant d'attirer les marins vers leur perte, ou plus authentiques, en espérant se lier d'amitié avec les personnes qu'elles rencontrent et même en souhaitant devenir humaines.

    Sirène

    Dans la mythologie grecque, les sirènes sont des créatures belles mais dangereuses qui attirent les marins vers leur perte grâce à leur chant envoûtant. Elles sont souvent représentées comme de belles femmes dotées d'ailes qui tentent d'attirer les marins vers leur mort, mais elles sont parfois davantage dépeintes comme des sirènes.

    Contrairement aux selkies qui peuvent avoir de bonnes relations avec les humains, les sirènes semblent avoir pour seul objectif d'attirer le plus grand nombre d'humains vers leur mort, et ce pour de nombreuses raisons différentes dans la mythologie grecque.

    Vierge au cygne

    Les cygnes sont un symbole d'amour et de fidélité dans le folklore irlandais ; Aengus ou Óengus, le dieu celtique de la jeunesse et de l'amour et membre des Tuatha de Danann, tomba amoureux d'une femme qui avait une peau de cygne pour se transformer.s'est transformée en cygne, prisonnière de son père, qui s'est lui-même transformé en cygne et ils se sont envolés ensemble.

    À l'inverse, Les enfants de Lir est une triste histoire de la mythologie irlandaise qui raconte l'histoire d'une belle-mère jalouse qui a transformé ses beaux-enfants en cygnes pour pouvoir être seule avec leur père. Les enfants ont été maudits pour vivre 900 ans en tant que cygnes. Il y a néanmoins des thèmes d'amour et de loyauté, puisque le riche père a abandonné son château pour vivre dans un camping au bord du lac afin d'être près de ses enfants.

    Les enfants de Lir

    Kelpie

    Les Kelpies sont des métamorphes aquatiques de la mythologie écossaise. Comme les Selkies, ils prennent généralement la forme d'animaux, le plus souvent des humains. Présents le long des rivières et des ruisseaux, les Kelpies ont de mauvaises intentions à l'égard des humains et sont, dans le folklore, à éviter.

    Qu'en est-il des enfants Selkie ?

    Non seulement ils sont abandonnés par leur parent selkie, mais les enfants nés entre un homme et un loup-marin peuvent avoir les mains ou les pieds palmés et cette caractéristique peut être transmise à leurs descendants.

    L'effet Pinocchio

    Nous avons tous entendu l'histoire de Pinocchio, le jeune garçon en bois qui souhaite devenir humain et dont le vœu est finalement exaucé. Or, certaines légendes disent que les selkies pouvaient devenir humaines de temps à autre lorsque les conditions des marées étaient réunies.

    Superstitions autour de la légende des Selkies

    Comme pour toutes les autres histoires surnaturelles d'Écosse, il existe plusieurs superstitions liées aux selkies ; il en va de même pour les selkies irlandais. Par exemple, on pensait que le fait de tuer un phoque porterait malheur à son auteur.

    Contes du monde entier sur la légende des Selkies

    Le conte de la femme-selkie a eu sa version pour pratiquement chaque île des Orcades. Dans l'un des contes, un célibataire tombe amoureux d'une selkie et lui vole sa peau. Lorsqu'il n'est pas là, elle fouille la maison et retrouve sa peau de phoque grâce à sa plus jeune fille.

    Dans les îles Shetland, certaines histoires racontent que les selkies attirent les insulaires dans la mer où les humains amoureux ne reviennent jamais sur la terre ferme. On croyait également que les loups de mer reprenaient leur forme humaine et respiraient de l'air, mais ils avaient aussi la capacité de se transformer en phoques, en utilisant leur peau de phoque, chacune d'entre elles étant unique et irremplaçable.

    La ballade écossaise The Great Silkie of Sule Skerry décrit la nature changeante des selkies :

    Je suis un homme de la terre ;

    Je suis une selkie dans la mer.

    Et quand je suis loin de tout,

    Voir également: Top 11 des choses à faire à Koprivshtitsa, Bulgarie

    Ma demeure se trouve à Shöol Skerry".

    En Islande, Jón Árnason a publié le conte folklorique "Selshamurinn" (qui se traduit par "La peau de phoque") qui raconte l'histoire d'un homme de Mýrdalur qui a forcé une femme phoque à l'épouser après lui avoir volé sa peau de phoque. Elle découvre finalement la clé du coffre de son mari et retrouve le phoque mâle qui était son fiancé.

    Une autre histoire célèbre de selkie provient des îles Féroé et s'intitule "La légende de Kópakonan", Kópakonan signifiant "femme phoque".

    L'histoire raconte l'histoire d'un jeune fermier du village de Mikladalur qui, après avoir entendu parler de la légende locale selon laquelle les phoques pouvaient venir sur le rivage et perdre leur peau une fois par an lors de la treizième nuit, va voir ce qu'il en est.

    Les Selkies apparaissent comme des phoques dans l'eau

    Le fermier prend la peau d'une jeune selkie qui, ne pouvant retourner dans l'eau sans sa peau, est forcée de suivre le jeune homme jusqu'à sa ferme et de devenir son épouse.

    L'homme enferme la peau de la femme selkie dans un coffre dont il garde toujours la clé sur lui, afin que sa femme ne puisse jamais y avoir accès.

    Cependant, un jour, l'homme oublie sa clé à la maison et revient à sa ferme pour découvrir que sa femme selkie a pris sa peau et est retournée dans l'océan.

    Plus tard, alors que le fermier est parti à la chasse, l'homme tue le mari selkie de la femme selkie et ses deux fils. Furieuse, la femme selkie promet de venger ses proches disparus. Elle s'exclame que "certains seront noyés, d'autres tomberont des falaises et des pentes, et cela continuera jusqu'à ce que tant d'hommes aient été perdus qu'ils pourront se passer les bras autour de toute l'île de Kalsoy". Des morts quiOn pense que la malédiction de la femme Selkie est à l'origine de la plupart des phénomènes qui se produisent sur l'île.

    Les origines de la légende des Selkies

    Vous vous demandez peut-être d'où viennent ces étranges histoires de selkies et de fées et comment elles sont apparues. L'origine des selkies est fascinante. Avant l'avènement de la médecine moderne, de nombreuses conditions physiologiques et physiques étaient inexplicables et les médecins étaient incapables de les traiter. Par conséquent, lorsque des enfants naissaient avec des anomalies, il était courant d'en rejeter la responsabilité sur les fées.

    Le clan MacCodrum des Hébrides extérieures prétendait être le descendant de l'union d'un pêcheur et d'une selkie, ce qui lui valut le nom de "MacCodrum des phoques", pour expliquer une excroissance héréditaire de la peau entre leurs doigts qui donnait à leurs mains l'aspect de nageoires.

    Les enfants nés avec une peau "écailleuse" étaient également considérés comme les descendants des Selkies.

    La légende des Selkies dans la culture populaire

    Les selkies sont apparus dans de nombreuses œuvres de la culture populaire, telles que des romans, des chansons et des films, notamment A Stranger Came Ashore, un roman pour jeunes adultes de l'auteure écossaise Mollie Hunter.

    L'intrigue se déroule sur les îles Shetland, au nord de l'Écosse, et tourne autour d'un garçon qui doit protéger sa sœur du grand Selkie.

    Le secret de Roan Inish, film indépendant américano-irlandais de 1994 basé sur le roman Secret of the Ron Mor Skerry de Rosalie K. Fry, raconte l'histoire d'une jeune fille qui découvre le mystère de l'ascendance selkie de sa famille.

    Un film australien de 2000 intitulé Selkie raconte l'histoire d'un adolescent qui commence à remarquer des changements dans son corps, comme des écailles qui poussent et des doigts palmés, ce qui suggère qu'il est d'une certaine manière lié à une lignée légendaire de Selkies.

    Notre adaptation préférée de la légende des selkies est peut-être Ondine, un drame romantique irlandais de 2009 avec Colin Farrell. Le film a été tourné à Castletownbere, en Irlande, et aborde l'existence possible des selkies mythologiques à travers l'histoire d'un pêcheur irlandais qui trouve une femme dans son filet de pêche et de sa fille précoce qui commence à croire que les selkies sont des créatures mythologiques.La femme mystérieuse pourrait être une selkie.

    La Selkie rencontre la haute couture

    Kimberley Gordon, née au Royaume-Uni avant de s'installer en Californie, s'est inspirée de la légende des Selkies, au point de créer une collection.

    Gordon s'est inspiré de l'idée de la femme selkie qui a été capturée et forcée d'épouser un humain. L'évasion éventuelle des selkies représente l'idée de se retrouver dans une situation de piège et de trouver sa liberté en recommençant. La robe est devenue un succès viral, ce qui, espérons-le, permettra à davantage de personnes de découvrir cette merveille fascinante qu'est le folklore celtique.

    En savoir plus sur la légende des Selkies

    La légende des selkies existe depuis des centaines d'années et nous ne saurons peut-être jamais s'il y a une trace de vérité, mais tout comme le mythe du monstre du Loch Ness, les gens ne cesseront jamais de s'y intéresser et de chercher la vérité derrière les légendes.

    En attendant, les histoires que vous pouvez trouver sont tout à fait fascinantes et se retrouvent partout en Irlande, en Écosse et dans de nombreux pays d'Europe du Nord, comme la race surnaturelle la plus puissante d'Irlande, les Tuatha de Danann, ou les fées et les monstres qu'ils ont rencontrés.

    Comme la plupart des mythes sont basés sur des histoires réalistes, je suppose que nous pouvons supposer que les mythes du peuple des selkies peuvent également avoir un fondement dans la réalité. Que ce soit en raison de maladies mystérieuses ou de disparitions inexpliquées, les histoires des selkies pourraient être plus réalistes que nous ne le pensons.

    Note : il existe de nombreuses orthographes différentes de "Selkie", notamment : selkie folk, selkie fowk, seilkie, sejlki, selky, silkey, silkie, saelkie, sylkie. En gaélique irlandais, les Selkies sont parfois appelées séala (phoque), murdúch (sirène) ou merrow (version anglicisée). On l'appelle parfois le mythe de la femme phoque.

    Questions fréquemment posées

    Qu'est-ce qu'une Selkie dans la mythologie ?

    La Selkie est l'interprétation irlandaise et écossaise d'une créature marine mythologique, semblable aux sirènes et aux cygnes dans d'autres cultures. Il s'agit d'une créature qui prend la forme d'un phoque dans l'eau, mais qui est capable d'enlever sa peau de phoque sur la terre ferme et d'apparaître comme un être humain irrésistible aux yeux des habitants de la terre.

    Qu'est-ce que la légende des Selkies ?

    La légende de la selkie raconte l'histoire d'une femelle selkie qui s'est échouée sur le rivage. Un homme l'a trouvée et lui a volé sa peau de phoque, l'enfermant dans une forme humaine. La selkie épouse l'homme et, tout au long de sa captivité, la femme aspire à retourner à sa véritable maison dans la mer et regarde toujours longuement l'océan, car elle est déterminée à rentrer chez elle.

    Que signifie "Selkie" ?

    Le mot "Selkie" dérive du mot écossais "selch" qui signifie "phoque gris".

    Les Selkies peuvent-elles être des mâles ?

    Bien que la plupart des histoires tournent autour des selkies femelles, les selkies ne sont pas uniquement des femmes. Il existe également des histoires de selkies mâles, dont on dit qu'ils ont de très belles formes humaines, ainsi que des pouvoirs de séduction irrésistibles pour les femmes humaines. Contrairement à leurs homologues femelles qui sont souvent capturées par les humains, les selkies mâles attirent délibérément les humains dans la mer habituellement.

    A quelle mythologie appartient la Selkie ?

    Les selkies apparaissent dans la mythologie celtique et nordique, mais un humain qui peut se transformer en une créature en portant sa peau est un motif courant dans le folklore du monde entier, y compris en Allemagne, en Islande, en Asie et en Amérique du Nord.

    Les Selkies ont-elles des pouvoirs ?

    Les selkies ont la capacité de se transformer d'humain en phoque en portant une peau de phoque. Chaque peau est unique pour chaque selkie. Ils sont connus pour leur apparence irrésistible lorsqu'ils sont sous forme humaine. Ils ont également tous les traits et toutes les capacités des humains.

    Où vivent les Selkies ?

    Dans la mythologie, les selkies se trouvent généralement le long des côtes écossaises et irlandaises.

    Une Selkie est-elle une sirène ?

    Bien qu'elles partagent certaines similitudes, les selkies et les sirènes sont des créatures distinctes dans la mythologie. La grande différence entre les selkies et les sirènes est que lorsque les selkies sortent de l'eau, elles perdent leur peau de phoque et deviennent entièrement humaines, contrairement aux sirènes traditionnelles qui transforment leur queue de phoque en jambes humaines.

    Voir également: 25 meilleures choses à faire en MalaisieVotre guide complet

    Les Selkies sont-elles des fées ou des faes ?

    Les Selkies sont parfois considérés comme des fées ou des fae en raison de leurs capacités surnaturelles, bien qu'il ne s'agisse que d'une des nombreuses théories de la mythologie celtique et nordique sur l'origine des Selkies. Certains pensent également qu'il s'agit d'humains ayant commis des péchés ou d'anges déchus.

    Pourquoi appelle-t-on cela une robe Selkie ?

    Kimberly Gordon s'est inspirée de la légende des Selkies pour créer sa collection de mode, en particulier de l'idée que l'on peut redécouvrir sa liberté en surmontant les circonstances difficiles.

    Si vous avez déjà entendu parler de la légende des Selkies, n'hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires ci-dessous.

    Si vous avez aimé ce blog sur la Mythologie de la Légende des Selkies, vous pouvez trouver d'autres Blogs Mythologiques de ConnollyCove ici : Fairy Glen




    John Graves
    John Graves
    Jeremy Cruz est un voyageur passionné, écrivain et photographe originaire de Vancouver, au Canada. Avec une profonde passion pour l'exploration de nouvelles cultures et la rencontre de personnes de tous horizons, Jeremy s'est lancé dans de nombreuses aventures à travers le monde, documentant ses expériences à travers des récits captivants et des images visuelles époustouflantes.Ayant étudié le journalisme et la photographie à la prestigieuse Université de la Colombie-Britannique, Jeremy a perfectionné ses compétences d'écrivain et de conteur, ce qui lui permet de transporter les lecteurs au cœur de chaque destination qu'il visite. Sa capacité à tisser ensemble des récits d'histoire, de culture et d'anecdotes personnelles lui a valu une clientèle fidèle sur son blog acclamé, Voyager en Irlande, en Irlande du Nord et dans le monde sous le nom de plume John Graves.L'histoire d'amour de Jeremy avec l'Irlande et l'Irlande du Nord a commencé lors d'un voyage en sac à dos en solo à travers l'île d'Émeraude, où il a été immédiatement captivé par ses paysages à couper le souffle, ses villes animées et ses habitants chaleureux. Sa profonde appréciation de la riche histoire, du folklore et de la musique de la région l'a obligé à revenir encore et encore, s'immergeant complètement dans les cultures et traditions locales.Grâce à son blog, Jeremy fournit des conseils, des recommandations et des idées inestimables aux voyageurs qui souhaitent explorer les destinations enchanteresses de l'Irlande et de l'Irlande du Nord. Qu'il s'agisse de découvrir cachéjoyaux à Galway, en suivant les traces des anciens Celtes sur la Chaussée des Géants ou en s'immergeant dans les rues animées de Dublin, l'attention méticuleuse de Jeremy aux détails garantit que ses lecteurs ont le guide de voyage ultime à leur disposition.En tant que globe-trotter chevronné, les aventures de Jeremy s'étendent bien au-delà de l'Irlande et de l'Irlande du Nord. De la traversée des rues animées de Tokyo à l'exploration des ruines antiques du Machu Picchu, il n'a ménagé aucun effort dans sa quête d'expériences remarquables à travers le monde. Son blog est une ressource précieuse pour les voyageurs en quête d'inspiration et de conseils pratiques pour leurs propres voyages, quelle que soit la destination.Jeremy Cruz, à travers sa prose engageante et son contenu visuel captivant, vous invite à le rejoindre dans un voyage transformateur à travers l'Irlande, l'Irlande du Nord et le monde. Que vous soyez un voyageur en fauteuil à la recherche d'aventures par procuration ou un explorateur chevronné à la recherche de votre prochaine destination, son blog promet d'être votre compagnon de confiance, apportant les merveilles du monde à votre porte.